En Chine, la voiture électrique ne séduit pas

Article de Guillaume Duhamel parut le vendredi 20 janvier 2012 sur http://www.zegreenweb.com.

« Les pouvoirs publics lui font les yeux doux et consentent des investissements faramineux pour promouvoir son développement. Les consommateurs, eux, boudent la voiture électrique.

La mayonnaise ne prend pas, et ce n’est pas faute de moyens financiers. À ceux-ci s’ajoute une volonté politique indéfectible qui ne suffit cependant pas davantage à doper les ventes. En Chine comme ailleurs, la voiture électrique peine aujourd’hui à convaincre et seulement cent mille voitures « propres » (hybrides et électriques) ont jusqu’ici trouvé preneurs. La plupart ont été achetées par des entités gouvernementales et le constat est d’autant plus amer que seize entreprises publiques du pays (dont trois constructeurs automobiles), de loin le premier émetteur de gaz à effet de serre (GES) de la planète – et qui pourrait le payer au prix fort s’il n’adopte pas de mesure draconiennes pour contenir voire diminuer son empreinte environnementale -, ont scellé en août 2010 un partenariat historique. »

Guillaume Duhamel conclut en indiquant que le marché de la voiture hybride se porte mieux.

Les pros véhicule électrique

L’Etat français soutient le véhicule électrique comme l’indique cet article paru le 15 octobre 2011 dans le Journal Du Dimanche.

Le 2 décembre 2011 Fabrice, contributeur du site http://www.voiture-electrique-populaire.fr, écrit l’ article Valoriser les villes qui mettent en avant les véhicules électriques qui félicite les initiatives des collectivités locales.